News

Une femme de Terre-Neuve survit à l’onde de tempête de Fiona

Jocelyn Gillam était sous l’eau, coincé sous une jeep, alors que la tempête post-tropicale Fiona frappait la ville côtière de Port aux Basques, à Terre-Neuve-et-Labrador

Gillam, qui vit dans la ville qui a été dévastée samedi par la tempête, avec des maisons retirées de la mer, l’électricité coupée et des communautés détruites, a déclaré lundi à CTV News Channel qu’elle était reconnaissante d’avoir survécu pour raconter son histoire.

Elle était sortie inspecter les dégâts et regarda vers l’océan. « Fiona arrivait, elle arrivait avec vengeance, et je ne pensais pas qu’elle irait aussi loin », a-t-elle déclaré.

« Elle m’a frappée sur les fesses et m’a poussée sous la Jeep », a-t-elle déclaré. Gillam s’est accroché à la barre sous la voiture.

Elle a déclaré au correspondant de CTV National News, Adrian Ghobrial, qu’il y avait un trou d’homme qui aspirait de l’eau alors qu’elle luttait pour tenir le coup. La force de l’eau tirait Gillam vers le bas et sa jambe était coincée dans le trou.

« Je prenais juste de l’eau… et j’ai fermé la bouche parce que je ne voulais pas trop d’eau. Mais j’ai dû crier, et il faisait si froid et si salé », a-t-elle déclaré.

Son beau-frère a vu Gillam être balayée sous le véhicule et a crié pour que les voisins l’aident et ils l’ont fait.

« Je ne remercierai jamais assez les garçons d’ici, » dit-elle, sa voix se brisant.

Gillam n’est pas le seul habitant à avoir été renversé par l’onde de tempête samedi. Une femme âgée de Port aux Basques est décédée après avoir été emportée en mer.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page