News

Un ultra-marathonien de l’Alberta établit un nouveau record après avoir traversé le Canada en moins de 68 jours

Dave Proctor a été submergé par l’émotion lorsqu’il a rejoint une foule enthousiaste de famille et de supporters au Mile 0 à Victoria, en Colombie-Britannique, jeudi, 67 jours et demi après avoir entrepris une course de fond littérale à partir de St. John’s, T.-N.-L.

La coureuse d’ultra-marathon et massothérapeute d’Okotoks, en Alberta. semble être le nouveau détenteur du record de vitesse à travers le Canada, pulvérisant le précédent temps de 72 jours et 10 heures établi par Al Howie en 1991.

« C’est fatiguant », a déclaré Proctor, 41 ans, en riant, lorsqu’on lui a demandé comment il se sentait après son arrivée à la ligne d’arrivée dans le parc Beacon Hill de Victoria.

« J’ai l’impression d’être au sommet du monde », a-t-il déclaré. « Béni d’avoir cette opportunité et reconnaissant – je viens de voir le plus beau pays du monde. »

Parents fiers

Randy et Nancy Proctor, les parents de Dave, ont déclaré qu’ils étaient ravis de voir leur fils accomplir un objectif aussi noble.

« N’est-ce pas incroyable ? dit Randy. « Je ne pensais pas qu’un corps humain pouvait faire ça. »

« Je veux juste lui faire le plus gros câlin de tous les temps », a déclaré Nancy, peu de temps avant l’arrivée de Dave. « Je suis si fier de lui. »

Un ultra-marathonien de l'Alberta établit un nouveau record après avoir traversé le Canada en moins de 68 jours
Dave Proctor embrasse le chef d’équipe et sa petite amie Lana Ledene après son arrivée à la ligne d’arrivée dans le parc Beacon Hill de Victoria. (Adam van der Zwan/CBC)

C’était la deuxième tentative du coureur de battre le record de Howie. Il est parti en sens inverse en 2018, trempant son chapeau de cow-boy dans l’océan Pacifique et partant de Victoria. Mais après 32 jours sur la route, une blessure au dos qu’il a subie juste avant la course s’est tellement aggravée qu’il a été contraint d’arrêter.

« Il s’est rompu un disque la veille de son départ », a déclaré Nancy Proctor. « Il est arrivé de l’autre côté de Winnipeg et a finalement dû arrêter parce que son corps a commencé à se rebeller. »

Proctor a déclaré que le tronçon le plus difficile de la course de cette année était à travers l’Ontario. Mais une conversation avec Fred Fox – frère de l’athlète Terry Fox, qui a couru le marathon de l’espoir pour amasser des fonds pour la recherche sur le cancer – et le soutien d’amis et de membres d’équipage qui l’ont aidé en cours de route, l’ont gardé motivé alors qu’il luttait pour traverser la province en 20 jours.

« Terry Fox a enseigné à tous les Canadiens ce que sont le courage et la détermination. Et que vous pouvez vraiment tout faire tant que vous essayez de tout donner », a-t-il déclaré.

Proctor et son équipe sont partis le 15 mai, a déclaré Lana Ledene, chef d’équipe et petite amie de Proctor. Il a couru en moyenne de 105 à 107 kilomètres par jour, principalement le long de la Transcanadienne.

La dernière étape jeudi était de 34 kilomètres entre le terminal de ferry de Swartz Bay et le centre-ville de Victoria, sur l’île de Vancouver.

« Étant donné qu’il s’agit d’une tentative de record de vitesse, vous voulez rester le plus près possible de la dernière route parcourue par Al Howie en 1991 », a déclaré Ledene.

Longue liste de réalisations

Ce n’est que le plus récent des exploits de Proctor en course de longue distance : il détient également les records canadiens de la plus longue distance parcourue en 24, 48 et 72 heures, et un record mondial de la plus longue distance parcourue sur un tapis roulant en 12 heures.

Ledene a déclaré que Proctor s’était entraîné pendant des années pour réaliser ce qui était un « rêve de toute une vie », mais cela nécessitait également une discipline et une force mentale sérieuses.

Pendant 67 jours, il s’est réveillé à 4 heures du matin et a mangé des flocons d’avoine avant de partir sur la route. Il parcourait 10 ou 20 kilomètres à la fois et rencontrait son équipage pour se reposer rapidement et faire le plein.

Ledene dit que Proctor a utilisé 12 paires de chaussures de course et a consommé 9 000 calories par jour.

Afin de maintenir son apport calorique, Proctor a déclaré qu’il « mangeait de boulangerie en boulangerie » en traversant le pays.

« Les brioches à la cannelle et les scones, je n’en ai toujours pas marre », a-t-il déclaré jeudi. « J’ai hâte de manger une salade demain cependant. »

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page