News

Un soldat canadien de la Première Guerre mondiale identifié plus de 100 ans après sa mort

Un soldat canadien tué au combat pendant la Première Guerre mondiale a été identifié, plus d’un siècle plus tard.

Le ministère de la Défense nationale et les Forces armées canadiennes ont confirmé l’identité du sergent-major de compagnie. David George Parfitt jeudi.

Parfitt était l’un des 156 membres du 8th Canadian Infantry Battalion tués au combat le 26 septembre 1916, lors de la bataille de la crête de Thiepval.

La pierre tombale de Parfitt, qui se trouve au cimetière Regina Trench à Grandcourt, en France, l’identifiait uniquement comme un sergent-major inconnu du bataillon d’infanterie.

Il avait 25 ans au moment de sa mort.

Parfitt est le seul sergent-major de compagnie canadien à être décédé à cette date en France, un détail qui, selon le ministère de la Défense nationale, a «contribué de manière significative» à l’identification de sa tombe.

Parfitt est né à Londres, en Angleterre, en 1891 et a immigré au Canada à l’âge de 18 ans.

Il était ouvrier d’usine à Keewatin, en Ontario, avant de s’enrôler dans l’armée à Valcartier, au Québec.

Trois de ses frères se sont également enrôlés et ont survécu à la guerre.

Les Forces armées canadiennes ont déclaré avoir informé la famille de Parfitt de son identité.

Une cérémonie de reconsécration de la pierre tombale devrait avoir lieu « à la première occasion » au cimetière de la tranchée Regina de la Commission des sépultures de guerre du Commonwealth en France, ont indiqué le ministère fédéral et l’armée.


Ce rapport de La Presse canadienne a été publié pour la première fois le 28 juillet 2022.


Cette histoire a été produite avec l’aide financière du Meta et de la Canadian Press News Fellowship.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page