News

Trudeau déchire le leadership de Hockey Canada sur le fonds pour les agressions sexuelles

ÎLE BOWEN, C.-B. –

Le premier ministre Justin Trudeau dit qu’il est «difficile pour quiconque» d’avoir confiance dans le leadership de Hockey Canada alors que des révélations émergent sur la façon dont la fédération maintient un fonds destiné à traiter en partie les réclamations pour abus sexuels.

S’adressant aux journalistes en Colombie-Britannique aujourd’hui, Trudeau a déclaré que le fonds était « totalement inacceptable ».

Hockey Canada est sous le feu des critiques depuis mai, lorsque la nouvelle a été annoncée que l’organisation avait réglé discrètement une poursuite intentée par une femme qui alléguait avoir été agressée par huit joueurs anonymes, dont des membres de l’équipe mondiale junior 2018 du pays, à la suite d’un gala à Londres, en Ontario. , quatre années.

Le PDG de Hockey Canada, Scott Smith, a témoigné sur la Colline du Parlement le mois dernier qu’aucun argent du gouvernement n’avait été utilisé dans le règlement. La femme réclamait plus de 3,5 millions de dollars de dommages et intérêts.

Aucune des allégations n’a été prouvée devant les tribunaux.

L’attaquant des Bleus de St. Louis Robert Thomas, l’un des membres de l’équipe junior mondiale 2018, a publié mardi une déclaration sur les réseaux sociaux disant qu’il n’était pas impliqué dans l’incident présumé. Quatre autres membres de l’équipe – Cale Makar, Victor Mete, Conor Timmins et Jonah Gadjovich – ont également déclaré publiquement qu’ils n’étaient pas impliqués.


Ce rapport de La Presse canadienne a été publié pour la première fois le 19 juillet 2022.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page