News

Stephen Harper dit que Pierre Poilievre a les meilleures chances de remporter les prochaines élections fédérales

L’ancien premier ministre Stephen Harper affirme que Pierre Poilievre est le candidat à la direction des conservateurs qui a le plus de chances de mener le parti à la victoire lors des prochaines élections fédérales.

La déclaration de Harper est venue dans une vidéo publiée lundi soir sur Facebook et Twitter, dans laquelle il a décrit la capacité de Poilievre à galvaniser le soutien des nouveaux membres comme un ingrédient essentiel du succès.

« C’est comme ça que nous gagnons les prochaines élections fédérales, et à mon avis, Pierre a de loin le meilleur argument », a déclaré Harper.

La campagne de Poilievre prétend avoir recruté plus de 300 000 membres pour voter dans la course à la chefferie.

Harper a également félicité Poilievre, un député de longue date au service de la circonscription de Carleton, dans la région d’Ottawa, en tant que communicateur puissant qui a identifié les problèmes les plus urgents auxquels le Canada est confronté.

« Il a parlé des problèmes, en particulier des problèmes économiques, qui comptent », a déclaré Harper, énumérant la dette, l’inflation et les problèmes de logement du Canada parmi les problèmes que Poilievre est prêt à résoudre.

Harper a également déclaré que Poilievre reconnaît « la nécessité de réparer les institutions qui laissent tomber les familles canadiennes ».

Un thème central de la campagne à la direction de Poilievre est la promesse d’éliminer les « gardiens » qui, selon lui, font obstacle à la croissance économique et à une gouvernance sensée.

Poilievre a également déclaré lors d’un débat à la direction en mai qu’il congédierait le gouverneur de la Banque du Canada, Tiff Macklem. Il a reproché à la banque centrale et au gouvernement libéral d’avoir supervisé ce qu’il qualifie de politique monétaire imprudente qui a poussé l’inflation à des niveaux jamais vus depuis des décennies.

Poilievre a occupé deux postes au Cabinet sous Harper, d’abord en tant que ministre d’État à la Réforme démocratique de 2013 à 2015, suivi de ministre de l’Emploi et du Développement social, jusqu’à ce que les conservateurs perdent les élections fédérales plus tard en 2015.

Les commentaires de Harper marquent la première fois que l’ancien premier ministre intervient lors d’une course à la direction du parti qu’il a aidé à former. Il n’a fait aucune déclaration publique de soutien similaire lors des courses à la direction de 2017 ou 2020.

Les autres candidats à la course à la direction des conservateurs sont Jean Charest, Leslyn Lewis, Roman Baber et Scott Aitchison.

Le parti annoncera son nouveau chef le 10 septembre.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page