News

L’ex-chef du PQ André Boisclair écope de 2 ans moins un jour de prison pour agressions sexuelles

L’ancien chef du Parti québécois, André Boisclair, a été condamné à deux ans moins un jour de prison après avoir plaidé coupable d’avoir agressé sexuellement deux jeunes hommes.

Lundi, le juge de la Cour du Québec, Pierre Labelle, a accepté une recommandation conjointe de la Couronne et de l’avocat de Boisclair. Après son incarcération, Boisclair sera en probation pendant deux ans.

Labelle a décrit les actions de Boisclair comme « hautement répréhensibles » et a déclaré que la peine était juste et appropriée.

Boisclair, 56 ans, a plaidé coupable le 20 juin à un chef d’agression sexuelle avec la participation d’une autre personne et à un chef d’agression sexuelle.

Les deux agressions ont eu lieu en janvier 2014 et en novembre 2015 à l’appartement montréalais de Boisclair, et les deux impliquaient des hommes au début de la vingtaine que Boisclair avait rencontrés en ligne.

Les deux victimes de Boisclair, dont l’identité est protégée par une interdiction de publication, ont dit à la cour lors de l’audience du 20 juin comment leurs rencontres avec l’ancien politicien continuent de les hanter.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page