News

Les terres du site historique de Batoche seront retransférées aux Métis de la Saskatchewan

Les terres du lieu historique national de Batoche, une zone importante et chère aux Métis de la Saskatchewan, seront de nouveau transférées sous le contrôle des Métis, a annoncé vendredi le gouvernement fédéral.

Un communiqué de presse fédéral indique que le transfert comprendra 690 hectares de terres à Batoche, situé à 78 kilomètres au nord de Saskatoon.

Aucune date fixe pour le transfert n’a encore été annoncée.

« Les terrains de Batoche ont toujours été importants pour nos citoyens métis, notre histoire et la résistance », a déclaré le président de la Métis Nation-Saskatchewan, Glen McCallum, dans un communiqué.

« Le rapatriement des terres de Batoche est tangible et ouvre la voie de la réconciliation. »

McCallum a déclaré que les Métis détermineront quelle est la meilleure utilisation des terres rapatriées et que les sacrifices ultimes de leurs ancêtres seront honorés.

La Métis Nation-Saskatchewan sera spécifiquement responsable des terres de la partie ouest du lieu historique national.

McCallum a déclaré que les discussions pour prendre en charge plus de terres à Batoche ont commencé il y a environ cinq ans et qu’il est satisfait de la rapidité avec laquelle elles ont progressé.

« Cela a été des conversations très agressives autour de la terre et le gouvernement a été très [co-operative] et accommodant », a-t-il déclaré après l’annonce de vendredi.

« Cinq ans, ce n’est pas long. »

Batoche a été fondée en 1872 par Xavier Letendre, un marchand métis qui a établi un service de traversier sur les rives de la rivière Saskatchewan Sud dans un village qu’il a surnommé Batoche.

C’est à Batoche que Louis Riel, Gabriel Dumont et un gouvernement provisoire métis ont combattu les forces armées du gouvernement fédéral, marquant la fin de la Résistance du Nord-Ouest de 1885.

« Ces terres ont une profonde signification culturelle, spirituelle et historique pour les citoyens de la Nation métisse de la Saskatchewan », indique le communiqué du gouvernement fédéral.

« Parcs Canada travaille depuis longtemps avec les Métis au lieu historique national de Batoche, et ce transfert de terres et cet engagement envers la gestion collaborative marquent une étape importante dans la relation en cours »

En 1996, le gouvernement fédéral a transféré les terrains du festival Back to Batoche à la propriété métisse. Ces terres sont maintenant gérées par la Métis Nation-Saskatchewan. En 1998, Parcs Canada et la Métis Nation-Saskatchewn ont conclu une entente de partenariat de gestion partagée pour entretenir le lieu historique.

Le ministre des Affaires du Nord et du Développement économique des Prairies Canada, Dan Vandal, a déclaré que Parcs Canada continuerait de respecter sa part de l’accord de partenariat de gestion partagée, tout en agissant sous la direction du peuple métis.

Vandal et ministre de l’Environnement et du Changement climatique Canada et de Parcs Canada Steven Guilbeault, ainsi que des représentants du gouvernement provincial, ont assisté vendredi au 50e événement annuel Retour à Batoche au lieu historique national, où l’annonce a été faite.

Vandal, un Métis de la rivière Rouge ayant des liens avec Saint-Boniface, au Manitoba, a qualifié la randonnée de Batoche de pèlerinage et s’est dit heureux d’être sur le site historique pour l’annonce de vendredi.

« Beaucoup de mes ancêtres… ils ont combattu à Batoche, ils faisaient partie de cette résistance historique contre le gouvernement canadien », a déclaré Vandal.

« Aujourd’hui, en tant que ministre du gouvernement canadien, bien sûr, nos valeurs ont énormément changé au cours de ces 137 années, nous avons réalisé qu’il y avait une excellente occasion de faire amende honorable, d’aller de l’avant en partenariat. »

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page