News

Leadership conservateur: Lewis demande des détails sur le débat

OTTAWA –

Alors qu’un candidat à la direction conservatrice appelle les organisateurs électoraux à divulguer des détails sur le format du prochain débat officiel, le parti affirme que les décisions seront finalisées dans les prochaines 24 heures.

Dans une lettre ouverte au Comité d’organisation des élections à la direction (LEOC) du parti, Leslyn Lewis a déclaré qu’elle pensait que le troisième débat devrait s’écarter des «questions habituelles» pour se concentrer plutôt sur des sujets sur lesquels elle dit que des membres de tout le pays lui ont posé des questions.

Dans la lettre, publiée sur Twitter, Lewis a également déclaré que les candidats n’avaient pas eu suffisamment de temps pour modifier leurs plans de campagne pour assister au débat obligatoire du 3 août à Ottawa.

La députée ontarienne affirme que la date du prochain débat bilingue a été choisie bien qu’elle ait informé le comité qu’elle n’était pas disponible ce jour-là.

Dans la lettre, Lewis demande également au LEOC si le débat sera un ressassement des sujets précédemment abordés, ou si les candidats se verront poser des questions qu’elle dit entendre « chaque nuit à [her] événements de la campagne.

« Il est facile de sonder les 675 000 membres du parti et de choisir des » questions posées par les membres « qui sont sûres et de peindre notre rôle sous un jour favorable aux médias », a écrit Lewis dans la lettre ouverte. « Mais si nous voulons tenir un débat qui informera réellement les décisions de vote des membres, nous devons répondre directement aux questions que les membres nous posent. »

La lettre de Lewis n’indique pas spécifiquement si elle assistera au débat, mais elle n’est pas sûre de pouvoir justifier de manquer l’occasion de rencontrer directement des Canadiens pour assister à «une réunion impromptue avec des candidats à la direction» et répondre à des questions dont les réponses existent déjà en ligne.

Le porte-parole du parti, Yaroslav Baran, a déclaré mercredi dans un courriel à CTVNews.ca que les décisions concernant le débat seront finalisées dans les prochaines 24 heures, et il espère que les cinq candidats restants seront présents.

« De toute évidence, ce type de processus ne peut pas réussir si nous permettons aux campagnes individuelles de dicter les questions comme condition de participation », a-t-il déclaré. « Multipliez cela par cinq campagnes, et toute l’intégrité du plan de débat s’effondre. Cela ne peut clairement pas fonctionner de cette façon.

« Nous avons confiance que ce sera un bon débat qui permettra aux Canadiens d’évaluer les positions des candidats », a-t-il ajouté. « Comme il s’agit d’un débat officiel, il est considéré comme obligatoire. Au-delà de cela, nous comprenons que les passions peuvent parfois être vives à de tels moments, et apprécions que chaque campagne prenne ses propres décisions.

Pendant ce temps, le président du Parti conservateur, Rob Batherson, a déclaré à CTV News Channel la semaine dernière que les candidats avaient été « abondamment » prévenus du troisième débat, et que la décision d’en organiser un était dans l’intérêt des membres du parti.

Pierre Poilievre a déjà annoncé qu’il sautera l’événement pour se concentrer sur l’obtention du vote, encourant ainsi une pénalité de 50 000 $ pour avoir omis d’assister à un débat officiel obligatoire. Dans une déclaration à l’époque, sa campagne a critiqué le LEOC pour le format du précédent débat en anglais, qu’il a qualifié de « gênant ».

Les trois autres candidats de la course — Jean Charest, Scott Aitchison et Roman Baber — se sont tous dits favorables à un troisième débat officiel.

Le vote est déjà en cours, les bulletins devant être retournés au parti d’ici le 6 septembre. Un nouveau chef devrait être annoncé le 10 septembre à Ottawa.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page