News

Le MV Holiday Island évacué en raison d’un incendie

Plus de 180 personnes à bord du traversier MV Holiday Island ont dû abandonner le navire après qu’un incendie se soit déclaré dans la salle des machines vendredi matin.

Le traversier a quitté le port de Caribou (N.-É.) à 10 h pour se rendre à Wood Islands (Î.-P.-É.)

Le feu s’est déclaré peu après 11h

« Les alarmes se sont déclenchées, et je suis souvent sur le navire, et je n’en ai jamais entendu parler auparavant », a déclaré le passager John Kenny.

« J’ai cru que c’était une fausse alerte. Ils étaient assez bruyants. Ils ont continué pendant quelques minutes avant que nous entendions une annonce qu’il y avait en fait un incendie sur le navire.

Le traversier avait pratiquement terminé sa traversée du détroit de Northumberland lorsque les ennuis ont commencé.

« Vous sortez et vous voyez du feu au-dessus de votre tête. Vous vous dites : ‘D’accord, c’est vraiment réel ? C’est en train de se passer ?’ surtout quand ils nous ont dit que nous devions porter un gilet de sauvetage », a déclaré Chelsey Wilson.

Kenny dit que les membres de l’équipage ont essayé de calmer les enfants à bord.

« Mon fils était avec moi, il a huit ans, et il avait très peur, parce que, je ne sais pas ce qu’ils regardent à la télé, mais ça ressemblait à un Titanic à un niveau plus petit quand ça a commencé », a-t-il dit.

Selon Northumberland Ferries Limited, qui exploite le traversier, l’équipage et les systèmes de sécurité du navire ont maîtrisé l’incendie.

Aucun blessé n’a été signalé.

L’opérateur du traversier affirme que le navire s’est échoué intentionnellement à l’extérieur de l’entrée du port de Wood Islands, où des radeaux de sauvetage ont été déployés.

Wilson dit qu’elle a dû tenir sa fille « pour la vie » alors que les deux glissaient par la sortie de secours.

« J’ai demandé si elle pouvait aller sur mes genoux et ils ont dit: ‘Oui, bien sûr.’ Vous deviez avoir les jambes ouvertes pour ralentir votre vitesse, et j’étais juste pétrifiée en descendant le toboggan tout le temps », a-t-elle déclaré.

Six services d’incendie différents, la Garde côtière et la GRC de l’Île-du-Prince-Édouard, ainsi que divers intervenants d’urgence se sont rendus sur les lieux.

Selon le Centre conjoint de coordination de sauvetage à Halifax, 182 passagers ont débarqué en toute sécurité, tandis que 18 membres d’équipage et sept pompiers locaux sont restés à bord.

Le premier ministre Justin Trudeau a également commenté l’incendie lors de sa visite à l’Île-du-Prince-Édouard vendredi.

«Je tiens à remercier les premiers intervenants qui ont répondu extrêmement rapidement, et il y avait des pêcheurs locaux impliqués pour aider les gens. C’était une situation vraiment, vraiment effrayante pour toutes les personnes impliquées, alors nos pensées les accompagnent », a déclaré Trudeau.

« Nous travaillons pour leur apporter le soutien nécessaire », a-t-il déclaré aux journalistes. « Je viens de parler avec le premier ministre King, à qui j’ai assuré qu’il bénéficierait de l’entière coopération du gouvernement fédéral pour tout ce qui est nécessaire. »

Le premier ministre King a déclaré que des équipages de la Croix-Rouge canadienne et d’autres organisations d’urgence étaient sur le terrain pour aider les passagers avec tout ce dont ils pourraient avoir besoin, y compris l’hébergement, les fournitures et le transport.

« Ces équipages continueront à soutenir les passagers et leurs familles dans les jours à venir », a déclaré King dans un communiqué de presse vendredi.

Il a ajouté que Santé Î.-P.-É. s’était préparé à la possibilité qu’un grand nombre de patients aient besoin de soins, bien que cela ne soit pas nécessaire.

Par excès de prudence et pour «se concentrer sur la sécurité», le vice-président de Northumberland Ferries a déclaré que le service Wood Islands-Caribou serait annulé pour le reste de la journée.


Ceci est une histoire en développement.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page