News

Le directeur général des Flames, Treliving, prend la parole dans le cadre de l’échange des Panthers de Tkachuk

Le directeur général des Flames de Calgary, Brad Treliving, a déclaré que l’échange à succès de vendredi qui a vu l’attaquant Matthew Tkachuk envoyé en Floride n’avait « rien à voir » avec le récent départ de son coéquipier Johnny Gaudreau.

L’échange a vu les Panthers acquérir non seulement Tkachuk, mais aussi un choix conditionnel de quatrième ronde de Calgary, tandis que les Flames ont reçu les attaquants Jonathan Huberdeau et Cole Schwindt, le défenseur MacKenzie Weegar et la sélection de premier tour des Panthers protégée par la loterie en 2025.

S’adressant aux médias samedi à midi, Treliving a déclaré que l’agent de Tkachuk lui avait dit le week-end dernier que le joueur de 24 ans « n’avait pas envie » de signer les Flames à long terme.

« Être un Flame de Calgary à long terme n’était pas dans ses plans », a déclaré Treliving.

Treliving a dit qu’il laisserait Tkachuk parler de ses raisons de vouloir partir, mais il a « beaucoup » apprécié son séjour à Calgary et que son départ n’était pas lié à Gaudreau.

« La décision de Matthew n’était en aucun cas liée à celle de Johnny », a-t-il déclaré.

« Les joueurs ont fait des choix, ils ont parfaitement le droit de faire ces choix. Nous les traitons quand ils se présentent.

« Le propriétaire de cette organisation, l’équipe de direction ici, a fait tout son possible pour que ces joueurs signent et restent. Ils ont choisi qu’ils ne voulaient pas – vous ne pouvez pas faire grand-chose à ce sujet, alors vous allez de l’avant. »

Tkachuk a donné aux Flames une liste d’équipes avec lesquelles il serait prêt à signer un contrat à long terme.

Treliving dit qu’il a apprécié à la fois Tkachuk et son agent montrant une « volonté » de travailler avec les Flames.

« Je tiens à remercier Matthew », a déclaré Treliving. « J’ai une relation solide avec Matthew. Nous l’avons repêché en tant que joueur de 18 ans, nous l’avons vu grandir dans cette organisation. Il a été un gars spécial pour cette organisation.

« Il a pris la décision de passer à autre chose – j’apprécie son honnêteté.

« Il a choisi le chemin pour descendre, et nous avons dû faciliter cela du mieux que nous pouvions. »

Treliving a poursuivi en disant que Calgary et les Flames en tant qu’organisation ont « pris quelques coups de corps » au cours de la semaine dernière.

« Beaucoup de choses ont été écrites et discutées », a-t-il déclaré. « Franchement, ça me fait chier. C’est une communauté merveilleuse. Je pense que quiconque vit ici a le privilège de vivre dans une communauté merveilleuse. Nous avons une équipe que je pensais être la meilleure équipe de la ligue, en compétition pour être un champion de la coupe Stanley et nous allons continuer à le faire.

« Les gens ont le droit de choisir et de choisir où ils peuvent vouloir aller et ne pas vouloir aller, mais en tant que communauté, en tant qu’organisation, nous n’avons pas à nous excuser pour quoi que ce soit.

« Nous sommes fiers de qui nous sommes, nous sommes fiers de la communauté dans laquelle nous travaillons et vivons et les gens qui travaillent ici et jouent ici sont extrêmement fiers de vivre ici, de travailler pour et de jouer pour l’organisation. »

Tkachuk, qui est né en Arizona mais a grandi à St. Louis, a inscrit 152 buts et 382 points en 431 matchs de saison régulière avec Calgary. Sélectionné sixième au total lors du repêchage 2016 de la LNH, Tkachuk a ajouté sept buts et huit passes en 27 matchs d’après-saison.


JOHNNY GAUDREAU C. JONATHAN HUBERDEAU

Treliving dit que Huberdeau, âgé de 29 ans, est un joueur dynamique, compétitif et d’élite qui a la capacité d’améliorer les autres joueurs autour de lui.

« Nous avons ajouté un premier attaquant à notre équipe. »

Huberdeau a récolté 115 points, un sommet en carrière, la saison dernière, dont 85 passes, le record de la LNH. Il a disputé 671 matchs en carrière avec la Floride, enregistrant 198 buts et 415 passes.

Comparant Huberdeau à Gaudreau, Treliving dit que les deux sont « d’excellents distributeurs de la rondelle ».

« Je pense qu’il (y a) beaucoup de similitudes en termes de jeu. Certes, il y a des différences en termes de taille. Johnathan tue les pénalités et a vraiment joué un rôle plus important l’année dernière et a réussi. En fin de compte, vous parlez de deux joueurs très haut de gamme, à égalité au deuxième rang de la ligue pour les points. C’est une rareté. Ce sont tous les deux des joueurs spéciaux.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page