News

Le défilé du Carnaval des Caraïbes revient à Toronto

Le samedi a apporté de la musique, de la danse et une rafale de couleurs sur Lake Shore Avenue et Exhibition Place alors que le Caribbean Carnival Grand Parade faisait son retour triomphal à Toronto.

Le défilé célèbre son 55e anniversaire après que la pandémie a forcé les annulations en 2020 et 2021. Selon le site Web de l’événement, « la tradition caribéenne de défiler dans la rue a été fondée pour célébrer la liberté et l’émancipation de l’esclavage ».

Cela fait partie d’un week-end de festivités qui célèbrent la culture pan-caribéenne, culminant avec le défilé d’aujourd’hui, qui devrait rassembler des centaines de milliers de spectateurs.

Le défilé du Carnaval des Caraïbes revient à Toronto
Les organisateurs de l’événement disent qu’ils s’attendent à ce que plus de 10 000 mascarades marchent et dansent sur le tronçon de 3 kilomètres (Michael Charles Cole/Radio-Canada)

« Je me sens pompé, je me sens excité », a déclaré Chancois Christopher, l’un des participants. Il a dit qu’il avait attendu longtemps pour l’événement et qu’il avait hâte de puiser dans sa culture.

« Nous n’avons pas pu le faire depuis si longtemps », a-t-il déclaré.

Le défilé du Carnaval des Caraïbes revient à Toronto
La tradition caribéenne de défiler dans la rue a été fondée pour célébrer la liberté et l’émancipation de l’esclavage. (Michael Charles Cole/Radio-Canada)

Tout au long du week-end, les fans ont également pu voir le King and Queen Showcase et la compétition de steelpan Pan Alive au stade Lamport, ainsi que plus d’une centaine d’événements caribéens officiels et non officiels.

« C’est la liberté, le plaisir, la famille. C’est notre fondation », a déclaré Kateri De Souza, chef de section des Toronto Revellers, l’un des groupes de masse participant au défilé.

« C’est irréel. J’ai des frissons »

Des milliers de personnes ont aligné le parcours du défilé, dont le maire de Toronto, John Tory, et le chef du NPD fédéral, Jagmeet Singh.

Le défilé du Carnaval des Caraïbes revient à Toronto
Le festival se termine le 1er août, lorsque beaucoup célèbrent le jour de l’émancipation, date à laquelle l’esclavage a été aboli. (Sabah Rahman/CBC)

« Le carnaval occupe une place vraiment spéciale dans le cœur de nombreux Canadiens et Torontois », a déclaré Singh, qui s’est dit ravi de « sauter », une forme de danse qui a lieu au carnaval.

« Nous sommes mieux quand nous nous réunissons », a déclaré Singh.

Les organisateurs de l’événement disent qu’ils s’attendent à ce que plus de 10 000 mascarades marchent et dansent sur le tronçon de 3 kilomètres. Il se termine à Exhibition Place, où les participants ont la possibilité de danser sur une grande scène installée à la fin du parcours du défilé.

Le défilé du Carnaval des Caraïbes revient à Toronto
Le défilé se termine à Exhibition Place, où les participants ont la chance de danser sur une grande scène installée à la fin du parcours du défilé. (Sabah Rahman/CBC)

Tiffany James, qui est Trinidadienne, a toujours voulu participer au défilé.

« Le carnaval est une grande partie de la culture », a-t-elle déclaré.

James et son amie Elizabeth Jones se sont réveillés à 5 heures du matin pour préparer leurs costumes. Jones a déclaré qu’elle s’attend à ce que l’événement soit « assez sauvage » après deux ans de fermetures pandémiques.

Jones et James font également partie des Toronto Revellers.

Le défilé du Carnaval des Caraïbes revient à Toronto
Elizabeth Jones, à gauche, et Tiffany James, à droite, font partie des Toronto Revellers, l’un des groupes mas qui participent au défilé. (Michael Charles Cole/Radio-Canada)

Le défilé se poursuivra jusqu’à 20 h samedi soir.

Le festival se poursuit tout le week-end et se termine le 1er août, une date connue de beaucoup comme le jour de l’émancipation. Il est célébré dans de nombreux pays des Caraïbes comme le jour où l’esclavage a été aboli en 1834 dans tout le Commonwealth britannique, y compris le Canada.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page