News

Hockey Canada : La police de l’Ontario ordonne un examen interne

La police de London, en Ontario, a ordonné un examen interne de son enquête sur une agression sexuelle présumée impliquant des membres de l’équipe canadienne de hockey junior 2018.

Hockey Canada, quant à lui, dit qu’il n’utilisera plus un fonds alimenté par les frais d’adhésion perçus à travers le pays pour régler les réclamations pour agression sexuelle.

Le chef de la police de Londres, Steve Williams, a déclaré dans un communiqué que l’examen de son département déterminera si des « voies d’enquête supplémentaires peuvent exister ».

Il ajoute que l’enquête initiale, qui s’est conclue sans inculpation, était « longue et détaillée ».

Le soi-disant «Fonds national d’équité» de Hockey Canada a été dévoilé cette semaine alors que la fédération continue de faire face aux retombées d’une agression sexuelle présumée lors d’un événement de quatre ans impliquant huit joueurs anonymes et du règlement à l’amiable qui a suivi.

Hockey Canada indique dans un communiqué qu’à compter d’aujourd’hui, le fonds « sera exclusivement dédié aux initiatives de sécurité, de bien-être et d’équité, ainsi qu’aux assurances dans l’ensemble de notre organisation » – des activités qui représentaient 98% de ses ressources entre 2014 et 2021.


Ce rapport de La Presse canadienne a été publié pour la première fois le 20 juillet 2022.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page