News

Elizabeth May se présente comme co-leader du Parti vert: sources

L’ancienne chef du Parti vert du Canada, Elizabeth May, va se présenter à nouveau pour son ancien poste et propose de partager les responsabilités avec un co-chef, ont indiqué des sources à CBC News.

Plusieurs sources confirment un rapport par l’étoile de Toronto que May est sur le point de se joindre à la course à la direction du Parti vert.

Des sources qui ont parlé sous condition de confidentialité parce qu’elles ne sont pas autorisées à parler en public ont déclaré à CBC News que May proposait de se présenter en tant que co-leader. Certaines sources ont déclaré avoir été prises au dépourvu lorsqu’elles ont entendu la nouvelle pour la première fois.

Selon les directives à la direction du parti, le parti annoncera les candidats officiels à la direction le 31 août.

Le champ des candidats sera réduit à travers deux tours de scrutin ; le parti annoncera quels candidats ont réussi le premier tour le 14 octobre. Le dernier tour de scrutin commence immédiatement après et le parti devrait annoncer un nouveau chef le 19 novembre.

Le Parti vert a été critiqué pour ses règles strictes pour la course. Le chef du Parti vert du Québec, Alex Tyrrell a déclaré que le format favorise les candidats bien connus par rapport aux candidats moins importants.

Tyrrell préparait sa propre campagne à la direction lorsque le parti fédéral l’a expulsé plus tôt ce mois-ci. Les Verts fédéraux ont dit qu’ils l’avaient expulsé parce qu’il avait violé le code de conduite du parti avec ses déclarations controversées sur le guerre en Ukraine.

Des sources qui ont parlé à CBC News ont déclaré que le modèle de co-direction proposé par May nécessiterait l’approbation des membres du parti. Les sources ont déclaré qu’elle espérait diriger les Verts aux côtés de Jonathan Pedneault, un ancien chercheur de Human Rights Watch.

May a démissionné de la direction en 2019 après ce que de nombreux observateurs ont qualifié de résultat de campagne électorale fédérale décevant pour le parti. Le parti a porté à trois le nombre de ses sièges à la Chambre des communes, soit moins que certains ne l’avaient prévu.

Si elle est élue, May succèdera à Annamie Paul, qui a démissionné après les élections de 2021.

Paul, la première femme noire et juive élue à la tête d’un parti fédéral, a décrit son bref passage à la direction comme l’une des périodes les plus difficiles de sa vie. Elle a accusé certains membres du conseil fédéral d’avoir rédigé une liste d’allégations racistes et misogynes contre elle.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page