News

COVID: la Micronésie pourrait être la dernière grande nation avec une épidémie

WELLINGTON, Nouvelle-Zélande –

La Micronésie est peut-être devenue la dernière nation au monde avec une population de plus de 100 000 à connaître une épidémie de COVID-19.

Pendant plus de deux ans et demi, l’archipel du Pacifique a réussi à éviter toute épidémie grâce à son isolement géographique et aux contrôles aux frontières. Les personnes qui sont arrivées dans le pays avec la maladie ne l’ont pas propagée car tous les nouveaux arrivants devaient être mis en quarantaine.

Mais comme cela a été le cas dans plusieurs autres pays du Pacifique cette année, ces défenses n’ont pas pu empêcher indéfiniment la variante Omicron plus transmissible.

Mardi, le gouvernement a annoncé qu’il avait pris connaissance de plusieurs cas dans deux des quatre États du pays.

Les autorités ont déclaré que dans l’État de Kosrae, 25 personnes ont été testées positives après s’être présentées dans un hôpital local. Dix autres personnes d’une famille de 11 personnes ont été testées positives après qu’une équipe médicale leur a rendu visite.

Les autorités ont déclaré avoir également trouvé sept cas communautaires dans l’État de Pohnpei. Les chefs d’État ont demandé à tous les habitants d’éviter les rassemblements publics et de porter des masques à tout moment.

L’épidémie survient moins de deux semaines avant que la Micronésie ne prévoie de mettre fin à ses restrictions de quarantaine et de rouvrir ses frontières au monde le 1er août.

L’année dernière, la Micronésie est devenue l’un des rares pays à imposer un large mandat exigeant que tous les citoyens éligibles soient vaccinés contre le coronavirus. Il a menacé de retenir les fonds fédéraux de tout individu ou propriétaire d’entreprise qui ne respectait pas les règles et, par conséquent, les taux de vaccination étaient élevés.

Presque toutes les nations du monde ont maintenant connu des épidémies de COVID-19.

Le Turkménistan est le seul autre pays avec plus de 100 000 habitants à n’avoir signalé aucun cas, bien que les experts estiment qu’il y a eu une épidémie importante là-bas que les dirigeants autocratiques ont choisi d’ignorer.

Les responsables de la santé ont également eu des maux de tête pour compiler les chiffres de la Corée du Nord.

En mai, la Corée du Nord a reconnu avoir eu une épidémie de COVID-19. Depuis lors, il a signalé près de 4,8 millions de cas présentant des symptômes de fièvre, mais les médias d’État n’ont identifié qu’une fraction d’entre eux comme des patients COVID-19 confirmés, en partie à cause d’un manque de kits de test.

Ailleurs dans le Pacifique, la variante Omicron a propagé le coronavirus à plusieurs petits pays pour la première fois cette année, dont Kiribati, Tonga, Samoa et Nauru.

Tuvalu et les Îles Marshall ont jusqu’à présent réussi à éviter toute épidémie communautaire. Les Îles Marshall prévoient de mettre fin à leurs exigences de quarantaine à la frontière à partir du 1er octobre.

____

Quelles questions avez-vous sur les règles de voyage au milieu de COVID-19 ?

CTVNews.ca veut entendre les Canadiens pour toute question.

Dites-nous ce que vous aimeriez savoir concernant les règles d’entrée ou de sortie du Canada.

Pour soumettre votre question, envoyez-nous un courriel à dotcom@bellmedia.ca avec votre nom, votre emplacement et votre question. Vos commentaires peuvent être utilisés dans une histoire de CTVNews.ca.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page