News

Cambriolage d’ours: la famille a dû attendre une heure pour obtenir de l’aide

Une famille de huit personnes a attendu une heure pour que de l’aide arrive après qu’un ours noir soit entré par effraction dans leur chalet manitobain pendant la nuit, les laissant avec une fenêtre brisée.

Kat Devuone et sa famille ont été réveillées lundi vers 4h30 du matin par le bruit de bris de verre. Après avoir réalisé qu’un ours se trouvait dans la maison, Devuone, sa sœur et ses parents ont emmené ses deux enfants, sa nièce et son neveu dans une chambre et barricadé la porte. La sœur de Devuone a alors appelé le 911 pour obtenir de l’aide.

Au lieu de recevoir une aide immédiate, ils ont été envoyés entre le répartiteur du 911, la GRC et, éventuellement, une ligne de renseignements sur la conservation au Manitoba.

« (Ils) nous ont fait savoir qu’il n’y avait personne qui travaillait, qu’ils n’avaient personne donc personne ne viendrait et que nous devrions raccrocher immédiatement et appeler le 911 », a déclaré Devuone. CTV Winnipeg lundi.

La GRC du Manitoba a finalement déclaré qu’elle enverrait des agents au chalet, bien qu’elle ne sache pas comment gérer la situation, la qualifiant de « problème de conservation », se souvient Devuone.

« (C’est) absolument terrifiant de se faire dire qu’aucune aide ne vient. Et puis quand tu sais qu’il y a de l’aide en route pour qu’ils te disent, on arrive, mais on ne sait pas ce qu’on va faire. Nous ne savons pas comment nous allons vous aider.

La police est arrivée une heure après l’appel de la famille alors que l’ours était déjà parti. La famille a été retrouvée indemne.

« La GRC a été informée que Conservation ne serait pas présente, alors l’agent a appelé le plaignant pour une mise à jour. Il a été signalé que l’ours se trouvait à l’intérieur de la cabane et qu’il y avait également plusieurs adultes et enfants à l’intérieur. Les agents ont immédiatement commencé à se diriger vers l’adresse », a déclaré le cap. Julie Courchaine a déclaré à CTV Winnipeg dans un communiqué envoyé par courrier électronique

Un porte-parole de la province a déclaré dans un communiqué que pendant que leur ligne de dénonciation est surveillée, les agents de conservation ne sont pas en service 24 heures sur 24, 7 jours sur 7.

Chris Benson, de la Manitoba Wildlife Federation, a déclaré que les attaques d’ours noirs sont «incroyablement rares» au Manitoba, malgré une population saine de l’espèce dans la province.

Il dit que l’ours était probablement dans le chalet à la recherche de nourriture plutôt que d’humains.

« Les ours sont orientés vers la nourriture. Ils cherchent à stocker de la graisse pour l’hiver, à pouvoir élever leurs petits et à leur fournir du lait », a-t-il déclaré lundi.

Il recommande de garder les chalets et les campings propres et de sortir régulièrement les poubelles, car les ours sont attirés par l’odeur de la nourriture humaine.

La GRC a dit à Devuone de s’attendre à ce que l’ours revienne au chalet.

« Il a dit qu’il voit le chalet maintenant comme une bonne source. Il a été récompensé en venant ici. Alors ils ont mis en place le piège », a-t-elle dit. « Ils nous ont également dit que personne ne travaillerait ce soir si c’était le cas. »

« Si l’ours revient dans le chalet, nous serons confrontés à la même situation. »


Avec des fichiers de CTV Winnipeg

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page